24 février 2008

Escapade hivernale

Aujourd'hui, Nicole et moi avons rendez-vous pour prendre des photos. Superbe journée ensoleillée. Il ne fait pas trop froid et nous avons un répit de tempête de neige. Nicole aimerait bien me convaincre de partir vagabonder dans le bois avec nos skis de fond mais, j'ai déjà la tête dans mon appareil photo et tout ce que j'observe s'encadre à merveille.

À peine quelques pas franchis sur la rue que nous découvrons un père noël bien planté sur le capot d'une voiture. Quelle mystérieuse histoire se cache derrière ça? Après plusieurs jours il s'y trouve encore d'ailleurs. Mes voisins sont de drôles de moineaux!

J'emmène Nicole sous le viaduc où je sais quelques itinérants ont leur quartier d'été. Nicole n'a pas l'air aussi emballée que moi. Ça ne l'inspire pas trop cet endroit. Moi,je raffole de ces trous noirs, là où la vie n'a pas les mêmes limites bien définies, où la nature et les gens prennent possession de ce qui leur reste d'espace pour exister à leur guise. Les gens se font des feux qu'ils n'ont pas le droit de faire, des maisons qu'ils n'ont pas le droit d'habiter. J'aime la liberté qui s'y trouve, même si ça représente pour la plupart, la misère humaine. Je ne dirais pas que j'envie cette façon de vivre mais, j'aimerais qu'il y ait des endroits plus libres en ville, moins organisés.

D'ailleurs, un peu plus loin, il y a un terrain vague où un artiste s'est amusé à en faire un joli parc de sculptures étranges. L'été, il y a des plein de fleurs en plus et c'est très bien entretenue.
Une erreur est survenue dans ce gadget